Logo Livres en scene

Livres en scène

Rencontres littéraires

27 et 28 août 2016
LE CAIRN
Lans-en-Vercors

Langues Plurielles

Les livres

J'apprends l'hébreu
J'apprends l'hébreu
Denis Lachaud

Résumé :

A dix-sept ans, Frédéric saisit de moins en moins ce que les autres lui disent. Il pèse, il réfléchit, il se concentre, mais il ne comprend pas précisément le message contenu. Le sens lui échappe. Alors, il achète un dictaphone qui lui permet de transformer les mots dits en mots écrits, la pénombre orale en clarté sur papier. Sa famille ayant quitté Berlin pour Tel-Aviv, il apprend l’hébreu, découvre une langue qui ne s’appuie pas sur les mêmes piliers de la pensée. En hébreu, le verbe être ne se conjugue pas au présent. Etre, au présent, n’existe pas. Pour Frédéric, les perspectives sont de nouveau changées :"Désormais, je ne suis pas. J’étais et je serai. Au présent, je me contenterai de devenir". Un tel sujet ne pouvait mieux convenir à Denis Lachaud dont l’esthétique repose sur une dramaturgie de l’ambiguïté, dans laquelle les choses perdent toute notion de réel, selon une subtile dialectique des apparences et de la réalité.


Ils ont deux ciels entre leurs mains
Ils ont deux ciels entre leurs mains
Marc Porcu

Résumé :

Marc Porcu nous livre, à l’aube de son soixantième anniversaire, un recueil ambitieux, réunissant l’ensemble des thématiques qui lui sont chères et rendant hommage à ses poètes préférés. Un recueil qui réaffirme la place de Marc Porcu dans la poésie contemporaine. Quelle est la langue de l’exil ? Celle qu’on abandonne ou celle qui s’impose ? Marc Porcu écrit des poèmes qui sont peut-être des réponses à ces questions : “Toute phrase perdue / Contient une parcelle du monde”, “Le poème est une parole où nait le monde”. Et quand ce n’est pas le poème ce sont les mots. Pour en savoir plus


Les mains fertiles
Les mains fertiles
50 poètes en langue des signes

Résumé :

Ceux qui l'ont vécu vous le diront : voir un de ses propres poèmes traduit en langue des signes procure une émotion incomparable. C'est parce que j'ai vécu cette émotion que j'ai souhaité devenir l'éditeur de la première anthologie de poésie en langue des signes française. Ce livre et le DVD qui l'accompagne donnent à lire, à voir et à entendre cinquante poètes contemporains venus de tous les horizons. Une mosaïque vouée à la polyphonie des cultures et des voix. Les poètes de cette anthologie se trouvent reliés par une interprétation gestuelle devenue un acte poétique en soi. Les captations- réalisées en studio ou lors de grands festivals de poésie, comme le festival Voix vives de méditerranée en méditerranée de Sète ou le festival de poésie de Saint-Martin d'Hères – ne restituent pas seulement l'expressivité des textes. Elles étendent aussi le territoire du poème aux dimensions du corps, révélant une langue au-delà des mots (Bruno Doucey).


Silenzio a Occidente
Silenzio a Occidente
Mauro Macario

En italien, recueil de poèmes de Mauro Macario préfacé par Léo Ferré.


L'armée des arbres
L'armée des arbres
Emannuel Merle et Danièle Berthet

Livre d’artiste, traduction des poèmes d’Emmanuel Merle par Danièle Berthet